Envie d’une nouvelle tête?

Le cheveu a longtemps été considéré en occident comme une arme de conquête des femmes sur les hommes. Dans d’autres sociétés on y trouve une puissance et un pouvoir, à tel point qu’on ramène des scalps en tant que trophées.
Brillants, blonds, bruns, lisses, crépus, les cheveux permettent la métamorphose. On peut s’embellir, se transformer quand les cheveux deviennent une parure qu’on peut changer à volonté.
Qu’essaye-t-on de cacher ou de vendre? Est ce une marque de matérialisme et de superficialité? Et porter ses cheveux « au naturel » n’est ce pas non plus une maniere de se démarquer, de s’affirmer?
Et qui a dit que les cheveux et leur pouvoir de séduction n’appartenaient qu’aux femmes? Dans le Pacifique, les cheveux et les coiffures sont du domaine masculin… Et pour preuve, photos à l’appui!

Ce que se cache derriere le blanc…

Le blanc, white, branco, aspro, bianco… coleur de la pureté, de l’innocence, de la lessive mais aussi de la cocaine… et du deuil (en Asie). Le blanc est à l’honneur ces jours ci, alors que la neige recouvre les toits des maisons. Les flocons minuscules, fragiles et uniques se posent les uns sur les autres, jusqu’à devenir une couche épaisse, poudreuse et craquante.
Effet boule de neige. Etre blanc comme neige. On ne peut pas dire qu’on cumule, dans la langue française, une liste infinie contenant le mot neige. Les esquimaux et les inuits, en revanche, listent jusqu’à 100 mots différents pour parler de la neige…

Read More