post

Un été sous le signe du bob

Le Bob – chapeau à visière courte et entièrement encerclant la tête – revient au centre de la scène streetwear, mais il s’agit bien d’un retour et ce n’est rien de nouveau. Il trouve ses origines dans l’équipement sportif au début du XXème siècle et s’établira comme une protection contre le soleil fiable. Rapidement il se fait une place dans les gardes-robes mais c’est dans les années 1960 qu’il deviendra véritablement un accessoire de mode.

Les tendances de mode sont étranges, et ne respectent aucune loi de la logique. Lorsque le bob fait son entrée en scène, c’est aux côtés de chapeaux comme la casquette plate ou la cloche qui heureusement n’ont pas connus de résurrection particulière après avoir disparus de la circulation. Par contre pour le bob, c’est une autre histoire. 6 ou 7 décennies après avoir été sur les têtes des fermiers et pêcheurs pour la protection contre le soleil et la pluie, c’est sur la tête des jeunes qu’on le retrouve à partir des années 80.

Bob retro années 60

Le Bob des années 60

Rapidement le bob s’associera au streetwear. LL Cool J, Run DMC ou encore Kurtis Blow sont juste quelques uns des influenceurs donnant une seconde vie au couvre-chef, et ils ont tapé dans le mil avec les jeunes de l’époque. C’est avec la marque Kangol qu’on voit les premiers bob streetwear dans les rues tandis que le hip hop fleurit en un genre riche et à multiples facettes. Plus tard, pendant les années 90, c’est des icônes du hip hop comme Jay-Z ou Ol Dirty Bastard et d’autres rappeurs de la côte est des Etats-Unis qui prennent le relai et s’affichent avec le bob comme élément intégrant de leurs tenues.

Run DMC Bob Kangol

Run DMC en bob Kangol dans les années 80

En 2004 le bob connait peut être son apogée lorsque Cam’ron le porte dans son clip « Get ‘Em Girls » et c’est derrière lui que pleins d’autres rappeurs qui ont grandi et ont été influencés par les noms mentionnés ci-dessus deviennent de fervents partisans du bob, jusqu’à même en faire leur trademark officiel pour par exemple A$AP Rocky, Trinidad James ou Schoolboy Q qui n’a (on pense..) jamais été vu en publique sans bob.

Read More