Laissez passer la lumière!

Je me demande souvent pourquoi la folie fait-elle peur. Il faut être lucide sur le fait : un fou dans une rame de métro est plus puissant qu’une alarme à incendie. Tout le monde part en courant. Le Fou ! Quel Fou ! C’est un Ouf !… Et il a fait fuir tout le monde comme s’il était contagieux. La folie serait elle contagieuse ? On dit les psychiatres un peu timbrés eux-mêmes. On dit aussi que des éducatrices travaillant auprès de « fous » ont demandé à être mutées de service quand elles étaient enceinte, même si elles se disaient bien conscientes de l’absurdité de la chose.
En psychiatrie, on les bourre de médicaments, parce qu’ils risquent d’être dangereux pour eux mêmes. Et de nous casser les c…. accessoirement. Et de nous empêcher de nous occuper des autres patients.
Avant d’être malmenés comme ils le sont aujourd’hui, les fous avaient leur rôle dans la société. Le fou du roi, notamment, était tout à fait intégré. La folie laisse des traces dans la littérature. Il n’est pas rare de tomber sur l’expression anglaise « run amok ». Elle renvoie à un phénomène inexplicable, touchant les hommes en général brimés par leur femme, qui s’est développée en Malaisie et qui a nécessité l’intervention d’une base de casques bleus. En effet, la mort brutale de touristes qui avait eu la malchance de se trouver sur leur chemin devenait alarmante.
Les plus téméraires peindront un tableau plus audacieux de la folie. Alpha Blondie rend un très bel hommage à Fanta Diallo, que ses parents refusaient qu’il fréquente et qui fut par la suite placée en hôpital psychiatrique :

Et Jacques Audiard, cinéaste hautement respecté, parle volontiers des «bienheureux félés qui laissent passer la lumière ».

Alors, j’ai envie de vous dire, d’aimer à la folie, dansez à en perdre la raison, riez comme un taré, faites des trucs de ouf, soyez perché ou même barré… c’est une manière de vivre comme une autre. Et surtout, laissez passer la lumière !

One thought on “Laissez passer la lumière!

  1. Mark Twain : » À tous ces fous, Ces inadaptés, Ces rebelles, Ces faiseurs-de-troubles, Ces metteurs de chevilles rondes dans les trous carrés, Ceux qui voient le
    s choses différemment! Ils ne s’adaptent pas aux règles. Et n’ont aucun respect pour le statut quo. Vous pouvez les encenser, les contredire, les citer, ne pas les croire, les glorifier ou les endiabler. Mais à peu près la seule chose que vous ne pouvez faire est de les ignorer. Parce qu’ils changent les choses, ils inventent, ils imaginent, ils guérissent, ils explorent, ils créent, ils inspirent. Ils poussent la race humaine en avant. Peut-être qu’ils se doivent d’être fous. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>